shutterstock_270768974
News
Suivez l'actualité de nos projets

Alcys dans le Point Eco Alsace - 2015

LA CONTINUITÉ DANS LA QUALITÉ

9 février 2018
ALCYS Moniteur - fév 2015

Carlos Peireira (à g.), Frank Maire (au centre) et Gérard Bodet (à dr.)

Créée sous le nom d’Alcys Résidences en 2002, cette société de promotion immobilière et de construction de logements neufs sur le territoire du Centre-Alsace s’est développée au fil des années, allant jusqu’à employer une dizaine de personnes.

À sa tête, Gérard Bodet et Ezio Postal ont contribué à la création de quelque 100 à 140 logements collectifs et maisons individuelles par an. De Sélestat à Châtenois/67, siège actuel de l’entreprise, leur succès leur ont permis « de constituer des fonds propres et se doter de moyens pour se développer et se recentrer sur le périmètre de l’Eurométropole où se situent près de 60 % du marché alsacien », raconte l’un des repreneurs, Frank Maire.

Vice-Président de la Chambre régionale Alsace Lorraine de la Fédération des Promoteurs Immobiliers, celui-ci avait été mis au courant du dilemme de son président, Gérard Bodet, à l’aube de prendre sa retraite : pas d’enfant intéressé, pas envie de vendre l’intégralité de son patrimoine, une interrogation sur le meilleur moyen d’assurer la continuité de leur entreprise.

Un an de préparation a permis aux deux associés de trouver les personnes adéquates, tout en gardant un pied dans l’entreprise.

Une transmission bien préparée

Carlos Pereira et Frank Maire ont créé Alcys Réalisations, dont le capital est détenu à hauteur de 30 % par Alcys Résidences. Le premier était déjà dans l’entreprise et le second a quitté son ancienne structure en juin 2013. Depuis, les deux nouveaux associés ont lancé plusieurs opérations, générées par Alcys Réalisations. 117 logements qui ont été vendus en 2014 sous la marque Alcys, ce qui correspond à un chiffre d’affaires de l’ordre de 22 M€ HT.

Et Frank Maire de conclure : « cette transmission bien préparée à des tiers est un exemple pour des jeunes ne disposant pas de fonds importants. Batailleurs et volontaires, ils peuvent créer des liens avec les anciennes générations ». F. H.